Aparté Studio

Podcasts culturels : Mes coups de cœur par discipline

Que l’on soit animé par la littérature, le cinéma ou la bande-dessinée, les podcasts culturels fleurissent pour nous inspirer et nous éclairer semaine après semaine. Pour braquer les projecteurs sur des créations de qualité, je vous livre dans cet article mon coup de cœur pour chaque discipline artistique ! 

Cinéma : "Parlons Péloches"

Le pitch ? Deux fois par mois, cinq aficionados du cinéma avec des goûts et des références différentes décortiquent un genre cinématographique pour en définir les codes et faire le constat de ce qu’est devenu ce genre dans la filmographie actuelle. 
 
Le résultat ? Structuré en quatre séquences, chaque épisode nous emmène méthodiquement et non sans humour à la découverte du cinéma d’aujourd’hui, du film de chasse à l’homme à la comédie romantique. 
 
Mon épisode préféré : L’épisode 64 spécial film en plan-séquence, où nos hôtes débattent de “1917”, “Utoya, 22 juillet” et “Victoria”.

Théâtre : "Entendre le théâtre"

Le pitch ? Grâce à des archives sonores exceptionnelles, la BnF explore en sept épisodes l’évolution des sons et des voix qui ont marqué le théâtre français du XXème siècle. 
 
Le résultat ? Une série superbement réalisée. Du Soulier de satin de Paul Claudel à Alfred Jarry, ce podcast fait de la découverte du théâtre une véritable expérience sonore. 
 
Mon épisode préféré : Le cinquième, qui retrace l’influence de la radio sur le théâtre. Pendant 15 minutes, Marion Chénetier-Alev revient sur les grands moments de l’histoire du théâtre à la radio et sur le rôle de la radio dans l’évolution du français parlé et des dictions. 

Danse : "Tous danseurs"

Le pitch ? À chaque épisode une nouvelle conversation entre Dorothée de Cabissole et un acteur de la danse d’aujourd’hui et de demain. Un moment suspendu pour découvrir les parcours de passionnés, qu’ils soient créateurs ou ouvriers de la danse. 
 
Le résultat ? Un podcast poétique et délicat qui nous transporte dans l’ombre ou la lumière du corps en mouvement. 
 
Mon épisode préféré : Celui dédié à Julien Benhamou, un artiste formidable que j’avais également eu le plaisir d’interviewer dans le cadre de mon propre podcast consacré à la photographie.

Littérature : "3 Petits Points"

Le pitch ? Un podcast pour tous les passionnés de littérature qui détestent la frustration de ranger un livre après l’avoir adoré. 
 
Le résultat ? Animé par Julie Mamou-Mani et Alix Laine, chaque épisode dure une vingtaine de minutes et nous fait découvrir de façon intime et informelle la parole d’auteurs. 
 
Mon épisode préféré : L’entretien avec Brigitte Benkemoun, l’auteure de “Je suis le carnet de Dora Maar”. Elle y raconte comment elle a trouvé un petit carnet d’adresses rempli de noms d’artistes ou de personnalités connus des années 50, avant de mener l’enquête et de découvrir qu’il appartenait à la passionnante Dora Maar. 

Mode : "Dans le rétro de la mode"

Le pitch ? “On ne naît pas créateur, on le devient.” Ce podcast explore les parcours de celles et ceux qui font et ont fait la mode. Pendant 20 minutes, des créateurs nous dévoilent leur environnement social et familial et la manière dont ils ont nourri leur créativité au fil du temps. 
 
Le résultat ? Une ambiance confidentielle portée par Inès Matsika pour The Fashion Stories et des leçons intemporelles dispensées par des artistes innovants. 
 
Mon épisode préféré : L’épisode 10, où Barbara Bui nous raconte sa vie, une vie qui se destinait à l’écriture avant que la mode ne s’impose comme une évidence. 

Photographie : "Vision(s)"

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous connaissez ma passion pour la photographie, un art auquel je dédie mon propre podcast, Perspective. Mais je ne vais pas prêcher pour ma paroisse et vais plutôt vous présenter l’excellent Vision(s) !
 
Le pitch ? Vision(s) est parti d’un grand défi : Parler d’un monde visuel dans un format audio. Réalisé par Aliocha Boi, Vision(s) donne la parole à différentes générations d’artistes et de professionnels du monde photographique pour nous permettre d’en embrasser toute la richesse. 
 
Le résultat ? Des interviews aux questions pertinentes et des invités qui nous partagent leur passion pour la fabrication de l’image photographique et ses implications sur nos représentations du monde. 
 
Mon épisode préféré : FOCUS #5, l’épisode consacré à Michel Poivert, grand historien de la photographie. Il y parle notamment de son dernier ouvrage, “50 ans de photographie française : de 1970 à nos jours”, qui marqua un changement de paradigme majeur dans la façon d’appréhender l’histoire du médium. 

Opéra : "L'Orchestre, mode d'emploi"

Le pitch ? Produit par l’Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, ce podcast répond à toutes les questions que l’on n’ose pas poser. Par les voix d’artistes, des équipes de l’institution et d’invités exceptionnels, on nous emmène pour un voyage musical et immersif à la découverte de la musique et des coulisses de la création.
 
Le résultat ? Une série didactique et accessible qui tient le pari de nous éclairer sur l’Orchestre et l’Opéra et ne nous donne qu’une envie : Se rendre à une représentation pour vivre cette expérience.
 
Mon épisode préféré : L’épisode 15, intitulé “Danser sur la corde”, où l’on découvre notamment l’émouvante Dorota Anderszewska, violoniste internationale, et plus largement la famille des instruments à cordes, la plus conséquente dans l’orchestre symphonique. 

Bande dessinée : "Le Gaufrier"

Le pitch ? Né de l’envie de parler de BD comme on peut parler de cinéma, de livre ou de jeu vidéo, Le Gaufrier est un podcast haut en couleurs animé par quatre libraires.
 
Le résultat ? En offrant plusieurs points de vue sur les sorties récentes d’un art qui ne cesse de se diversifier, Christopher, Louise, Mimoun et Marion nous proposent un programme aussi dynamique qu’informatif. 
 
Mon épisode préféré : L’épisode 42, consacré aux éditeurs indépendants, qui nous présente trois titres : “Lupus” de Frederik Peeters, “O senseï” d’Édouard Cou et “La nostalgie de Dieu” de Marc Dubuisson. 

Peinture : "Le son de peinture"

Le pitch ? 6 siècles d’histoire de la peinture, 350 chefs d’œuvres, 112 artistes pour 350 épisodes de 2 minutes ! Produit par Audiovisit, ce podcast bénéficie du soutien de la RMN Grand Palais et des Beaux-Arts Magazine.
 
Le résultat ? Mêlant description visuelle, éléments biographiques et secrets de création, ces courts épisodes nous transportent dans l’univers pictural des plus grands Peintres de l’Histoire.
 
Mon épisode préféré : Celui consacré à un tableau peint par Edgar Degas en 1872, “Le foyer de la danse à l’Opéra de la rue Le Peletier”. 

Musique : "La Mélodie du Bonheur"

Le pitch ? “Caisses claires et musiques obscures.” Consacré à l’actualité musicale, La Mélodie du Bonheur nous propose un cycle d’épisodes : Toutes les deux semaines, un album passe dans le viseur de l’équipe. Chaque mois, elle nous propose en plus un hors-série, choisi par un membre ! 
 
Le résultat ? Des épisodes bien rythmés qui nous donnent envie d’enchaîner les albums.
 
Mon épisode préféré : L’épisode 123, où Flavien, Loïc et Michaël nous parlent d’”After Hours”, l’album de The Weeknd sorti le 20 mars 2020.

Dessin & illustration : "Sens Créatif"

Le pitch ? Considérant la créativité comme une quête initiatique, Jérémie Claeys tend le micro à des professionnels de l’image, qu’ils soient illustrateurs, graphistes, DA ou agents. Sous forme d’entretiens d’une heure, nous découvrons leurs motivations profondes mais aussi les coulisses de cette passion dont ils ont fait leur métier. 
 
Le résultat ? Un podcast qui nous inspire et nous en apprend beaucoup sur le milieu de la création visuelle. Mention spéciale pour les pochettes des épisodes, toutes plus réussies les unes que les autres ! 
 
Mon épisode préféré : L’épisode 40, où Jérémie nous donne ses clés pour “retrouver la patate, quand on l’a perdue”. 

Architecture : "Hors concours"

Le pitch ? Produit par David Abittan pour le magazine tema.archi, “Hors concours” donne la parole à des architectes de divers horizons. Pendant des interviews d’une heure, ils nous racontent leurs parcours, leurs métiers et les nouveaux enjeux de la ville face aux mutations de la société.
 
Le résultat ? Un coup de projecteur bienvenu sur ces personnes dont nous entendons peu parler mais dont les œuvres sculptent pourtant notre regard chaque jour. 
 
Mon épisode préféré : L’épisode 5 consacré à Dominique Perrault, l’architecte de la formidable BnF. 

0 Comments

error: Désolée, ce contenu est protégé !